Aujourd’hui la donnée est devenue un élément clé dans notre contexte de transformation numérique.

Toutefois, sa protection et sa disponibilité sont un peu négligées, comme le montre cette étude.

En effet, les solutions de reprise d’activités après sinistre restent cantonnées aux catastrophes naturelles, sans prendre en compte d’autres perturbations qui peuvent pourtant influencer le stockage et la sécurité de nos données.

Aussi, la moitié des entreprises sondées lors de cette étude ne survivraient pas à un événement soudain et dramatique car plusieurs facteurs comme le temps ou encore la formation empêcheraient la protection des données et la reprise après accident. De plus, même si la résilience est reconnue comme un élément clé par la moitié des répondants, ceux-ci ne pensent pas avoir une approche optimisée. En effet, même si plus de la moitié des interrogés disposent d’un service en interne créé pour gérer les reprises après sinistres, ceux-ci ont déjà connu des interruptions de services ayant des causes très diverses comme : des révolutions technologiques, le lancement de nouveaux produits ou services, un concurrent agressif ou un changement de business model, qui ont provoqué la perte de certaines données.

La solution pour faire face à ces situations serait donc d’anticiper en améliorant le stockage, la sauvegarde et la sécurisation des données et de faire appel à un spécialiste qui pourra vous y aider.

Alors n’hésitez pas à nous contacter afin que l’on discute ensemble de la solutions la plus adaptée à vos besoins !

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-recuperation-apres-sinistre-reste-mesestimee-dans-les-entreprises-72707.html

(Crédit Photo : Geralt/Pixabay)